Parcours

coline-map-aout16
© Lydia Belostyk

Coline a rencontré le conte en 1987 à bord d’une péniche amarrée sur la Seine, auprès de Fabienne Thiéry qui enseignait « l’Art du conte ». Cet atelier lui a donné l’envie de s’embarquer dans la frêle coque de noix du conte, avec le seul souffle de la voix pour avancer, quelques trames en guise de rames et des Terres imaginaires à découvrir. Elle a rangé toiles et pinceaux, laissé de côté les décors qu’elle créait pour la scène et s’est aventurée sur les planches des cours de théâtre, tout en ouvrant son regard aux cultures de la Terre à travers des études d’ethnologie.

Puis pour préparer son grand voyage vers les mondes imaginaires, elle s’est ancrée pendant dix ans dans une bibliothèque, s’est plongée dans les livres et s’est construite une bonne embarcation de conteuse.
En 2000, elle a publié un album-conte pour les petits matelots : « le bateau de Monsieur Zouglouglou » chez Didier jeunesse. Et comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, d’autres albums ont suivi depuis…

En 2004, elle a quitté la bibliothèque pour prendre le large et depuis, elle mène sa barque de conteuse, faisant escale dans tous les lieux où s’épanouissent petites et grandes oreilles, de 0 à 100 ans.

Elle raconte des contes mer-veilleux , des contes et mythes inuit, amérindiens, russes, des contes d’initiation, de métamorphoses, de renaissance, des contes de nature, de nourriture, d’amour, d’oiseau…
Elle apprécie de les raconter à un public familial d’adultes et d’enfants mélangés et particulièrement aux ados, car ils sont en pleine métamorphose, entre enfant et adulte, dans un pas-sage. Elle aime partager des moments de douceur enchantée avec les tout petits et leur parents, autour des premiers contes et des comptines, ces formules magiques qui rassurent et éveillent, et qu’on écoute avec son cœur.

Elle rencontre régulièrement des classes autour de ses livres.
Elle transmet son art à travers des ateliers et des formations.